Créer un branding personnel authentique en tabarnak (démarque-toi en restant toi-même)

Facebook
Twitter
LinkedIn
Reddit
Email

Dans cette édition de Révolution Solopreneur, je vais t’enseigner comment créer un branding personnel vraiment authentique, sans te compliquer la vie.

Avec la marré de contenu généré par l’IA, c’est de plus en plus difficile de sortir du lot.

Et j’te parle pas de l’ancienne IA qui génère des mains à 6 doigts.

branding personnel - Créer un branding personnel authentique en tabarnak (démarque-toi en restant toi-même)

Alors, qu’est-ce qu’on doit faire pour se démarquer? Est-ce qu’on doit tout laisser tomber?

(Quoiqu’avec 6 doigts, j’te l’accorde, c’est plus difficile de laisser tomber quoi que soit…)

Mais sans blague, les mains déformées sont pas mal derrière nous puisque l’IA avance à toute vitesse, entre autres avec l’annonce des GPTs et de ChatGPT 4 Turbo.

Et surtout, l’intelligence artificielle génère de plus en plus de contenu textuel de qualité.

Ça fout la chienne comme on dit au Québec.

Alors, comment se démarquer de ce raz de marré qui s’en vient vers nous.

La beauté de l’chose, c’est que cette déferlante sera en grande partie une grosse vague beige sans saveur.

Mais, c’est quoi le rapport avec le branding personnel? Bare with me, je vais t’expliquer.

La plupart font l’erreur de penser qu’une marque consiste seulement à choisir de belles couleurs pour ton site web, un logo original et des polices de caractère trendy.

Nop.

Ça, c’est l’image de marque.

L’image de marque doit refléter l’identité de marque.

Pour avoir étudié en graphisme de 1999-2001, je l’sais, j’suis tombé dans l’piège. Je mélangeais les deux au début. Ça m’a pris plus d’une dizaine d’années avant de bien comprendre et maîtriser comment définir une identité de marque forte.

Même si je savais comment créer une image de marque, j’ai dû aussi apprendre sur le tas, les bases des communications, du marketing et de la rédaction persuasive.

Et j’apprends encore chaque jour.

Après avoir créé des marques fortes pour des dizaines d’entreprises (et pour mes solobusiness en ligne), je n’avais pas créé de personal brand encore.

J’ai eu la chance de pouvoir explorer ça récemment.

J’ai dû aller dans l’fin fond des abîmes de mon âme pour définir mon premier personal branding et je vais te partager c’que j’ai appris depuis 2 ans.

Je vais donc t’expliquer comment créer ton branding personnel avec tes propres couleurs et saveurs.

Tout ça, sans te casser la bicyclette.

La recette d’un branding personnel qui résonne avec tes clients

Plusieurs font l’erreur de penser “C’est impossible de se démarquer sur les réseaux sociaux quand tout semble déjà avoir été dit!”.

Voici pourquoi c’est plus faux que jamais en 4 points (et la recette pour démarquer ton solo branding facilement de la masse) :

  1. Choisis d’être le favori, pas le meilleur : Sur les réseaux, t’as pas besoin d’être le numéro un dans ton domaine. Vise plutôt à devenir le favori de ton audience. C’t’une question de connexion émotionnelle, pas d’supériorité objective.
  2. Connecte émotionnellement : Les gens sont attirés par c’qui les touche. Utilise ton authenticité, ton histoire, ta passion pour créer un lien émotionnel avec ton public.
  3. Mets en avant ta singularité : Dans un océan de contenu, c’est ta voix unique qui va te faire sortir du lot. N’hésite pas à partager tes expériences, tes idées, même si tu penses qu’elles ont déjà été abordées. Ta perspective est unique.
  4. Joue sur la qualité, pas la quantité : Mieux vaut moins de contenu mais qui résonne fort avec ton public, que beaucoup de contenu qui passe inaperçu.

En résumé, sur les réseaux, c’est moins une course à la quantité d’informations qu’une quête de résonance émotionnelle et de pertinence personnelle.

Sans le savoir, tu es ta propre niche – La façon la plus simple de pas avoir de compétition

Voici comment j’ai extrait les pépites d’authenticité de mon cerveau, une cellule à la fois (et comment tu peux le faire aussi) :

  1. Définis instantanément (et clairement) ta clientèle cible de solobusiness en ligne
  2. Détermine ton WHY, ta vision et ton anti-vision (pourquoi tu te lèves le matin)
  3. Détermine tes valeurs, croyances et philosophies de vie
  4. Définis clairement ta personnalité : le ton, le style, les couleurs, etc.
  5. Crée une matrice de mantras pour t’aider à créer du contenu authentique

Comment extraire ta marque personnelle de ton cerveau? Commence par ton coeur

Ça va sembler cheezy, mais la créativité et l’authenticité, c’est pas vraiment dans tête que ça s’passe. Voici quelques stats qui l’prouvent bien :

  1. Impact émotionnel : Les émotions influencent 95% des décisions d’achat, selon Harvard Business School.
  2. Mémorisation : Les messages qui incluent des éléments créatifs et émotionnels sont 22 fois plus mémorables que les faits purs, d’après une étude de Stanford University.
  3. Confiance et authenticité : Une étude de Stackla révèle que 86% des consommateurs citent l’authenticité comme un facteur clé lorsqu’ils décident quelles marques ils aiment et soutiennent.
  4. Engagement sur les réseaux sociaux : Les contenus créatifs et personnels génèrent 8 fois plus d’engagement que les contenus purement informatifs ou rationnels, selon Social Media Today.
  5. Perception de la marque : Selon une étude de Nielsen, les publicités avec un contenu émotionnel fort améliorent la perception de la marque de 31% comparativement aux publicités basées sur des informations rationnelles.

En gros, oui, réfléchir c’est bien, mais pour ton branding, c’est ton cœur et ta créativité qui vont vraiment faire la différence.

Alors, voici comment trouver ton empreinte digitale d’authenticité.

1. Définis instantanément (et clairement) ta clientèle cible de solobusiness en ligne

Comme t’as pu lire depuis mon intro, mon langage est très “Québ” et j’essaye d’introduire quelques petites blaguounettes occasionnelles.

Mais cette clarté envers mon personal brand je l’ai pas eu du jour au lendemain. Je l’ai testé, étudié et j’ai pensé à ma clientèle cible. C’est pas aléatoire, c’est stratégique.

L’idée n’est pas de dire tout ce qui te passe par la tête non plus.

Mais c’que j’ai pu réaliser, c’est que cette stratégie peut se résumer facilement : tu es ta propre niche.

Si je prends mon cas par exemple :

Je suis un solopreneur web de 42 ans, qui vit de ces revenus récurrents en ligne depuis 2017, j’ai atteint une pleine autonomie et flexibilité grâce à ma solobusiness en ligne. J’ai un petit côté créatif, rebel et innovateur. Au point où je suis rendu, j’en ai rien à foutre du monde corporatif. Je veux m’exprimer comme si je parlais à un autre solopreneur qui a le même besoin de liberté que moi.

Alors, guess what, ma clientèle cible c’est :

Un solopreneur web de 35 ans, qui veut vivre à 100% de ces revenus récurrents en lignes, mais qui n’arrive pas à atteindre sa pleine autonomie et flexibilité grâce à sa solobusiness en ligne. Il a un petit côté rebel, polyvalent, créatif et il aime la technologie. Un peu geek sur les bords, il veut arrêter de travailler pour d’autres entreprises que la sienne. Il veut retrouver sa liberté créative, horaire et financière.

Bref, si tu veux créer une offre en ligne pour régler un problème que t’as déjà vécue dans le passé, c’est simple de même.

Fais la liste de c’qui te définis, tes désirs, tes passions, ton âge, ta situation personnelle, familiale, financière, etc.

Et boom, tu viens de définir ta clientèle cible. Cherche pas plus loin.

Si tu veux créer un produit numérique ou une formation qui ne règle pas un problème que t’as déjà vécut, on pourra voir ça dans un autre post.

2. Détermine ton WHY, ta vision et ton anti-vision (pourquoi tu te lèves le matin)

Avant de camper l’âme de ta marque personnelle, tu dois savoir POURQUOI tu fais ce que tu fais. Simon Sinek, avec sa méthode du WHY, l’explique mieux que moi.

Mais en gros, l’idée vise à identifier la raison profonde qui motive nos actions et nos décisions.

Une fois qu’tu connais mieux ta raison d’être.

C’est bien de savoir où tu t’en vas.

Définis clairement ta vision en te posant les questions suivantes :

  • “Qu’est-ce que j’aspire à devenir?”
  • “Qu’est-ce que je ne veux pas faire?”

Ta vision exprime tes aspirations en tant que solopreneur sur le long terme.

Quels changements veux-tu apporter dans le monde ou quelle est la vision de ta vie idéale?

Tu peux même aussi déterminer une anti-vision en te posant les questions suivantes :

  • “Qu’est-ce que je ne veux pas devenir?”
  • “Qu’est-ce que je ne veux pas faire?”

3. Détermine tes valeurs, croyances et philosophies de vie

Maintenant, la partie facile.

Si t’as plus de 30 ans, tu dois sûrement avoir vécu une tonne d’épreuves.

C’est littéralement du gaz pour connaître tes valeurs et croyances.

Tu dois même avoir quelques philosophies d’vie en banque.

Ici, j’parle pas de déclaration du genre “J’aime le spaghetti” ou “ma couleur préférée est le bleu ciel méditerranéen un après-midi d’été sur la Côte d’Azur”.

Mais j’parle des valeurs qui te prennent aux tripes. Tes croyances fondamentales qui te guident dans la vie.

À cette étape, même si c’est personnel, écris-le quand même.

C’est justement ça, le personal branding, il faut que ce soit personnel.

Ça va t’permettre d’affiner ta personnalité de marque afin de créer du contenu en accord avec c’que tu es vraiment.

4. Définis clairement ta personnalité : le ton, le style, les couleurs, etc.

branding personnel - Créer un branding personnel authentique en tabarnak (démarque-toi en restant toi-même)

Ici, c’est l’assaisonnement pour ta recette de marque personnelle.

Fais un Salt Bae de toi même.

Pour ce point, tu peux maintenant utiliser le genre de phrase “J’aime vraiment beaucoup passionnément le spaghetti”.

Mais l’idée est d’aller plus loin, surtout de teinter ton contenu par ta culture, tes expressions, ton niveau de language, etc.

Si je prends mon cas par exemple :

  • J’adore la musique de notre langue québécoise. Ça me définit, ce sera dans mes tripes jusqu’à ma mort.
  • Je suis un épicurien, j’adore la bouffe et surtout la poutine.
  • J’aime aussi tout ce qui me rappelle les années 80, le gaming, les films, la musique, etc.
  • Je suis un grand fan de culture, de voyage et d’humour.
  • Je suis perfectionniste et exigeant envers moi-même.
  • J’adore les arbres et la forêt.
  • Je suis souvent paresseux.
  • Je suis persévérant, mais je peux basculer dans l’acharnement excessif.
  • Quand j’suis frustré, ça m’arrive de bouder comme un gros bébé et d’aller dans mon “man cave” pour réfléchir.
  • Etc. etc.

Ce sont toutes des saveurs qui vont permettre de pimenter ta création de contenu. Comme tu vois, on trace pas d’ligne entre la perfection et l’imperfection. On met tout dans le lot.

À toi, d’utiliser ton jugement pour faire le tri dans ce que tu veux partager ou non, à travers ta création de contenu.

Si tu as peur de trop te dévoiler, fais quelques tests pour tâter le pouls de ta clientèle cible. C’est la beauté du web, tu peux tout tester.

Est-ce qu’il résonne avec certains éléments de ta personnalité?

branding personnel - Créer un branding personnel authentique en tabarnak (démarque-toi en restant toi-même)

Dans mon cas, avoir un accent québécois pourrait être perçu pour certains comme une faiblesse. Puisque je veux rayonner dans la francophonie internationale, je me suis posé la question : “Est-ce qu’ils vont bien comprendre mon accent?”.

Ma réponse, c’est que je trouve que c’est une force. C’est une couleur qui me définit.

Je n’ai pas envie de me dénaturer et je crois profondément que ceux qui vont apprécier cette couleur de ma personnalité seront mes meilleurs clients.

C’est cette gang-là que j’veux dans ma communauté web.

(et pour les autres, il y a toujours les sous-titres)

Autre point important, il faut distinguer le branding personnel du branding d’entreprise.

Une marque d’entreprise aura toujours moins de couleurs et de profondeur qu’un brand personnel.

C’est justement l’avantage #1 que nous avons en tant que solopreneur.

Il faut l’exploiter!

Pour le ton à adopter maintenant, pose-toi ces questions :

  • Est-ce que ça a du sens si je tutoie ma clientèle ou je devrais plutôt la vouvoyer?
  • Comment j’veux que ma clientèle ressente lorsqu’elle me lit, m’entends ou me vois?
  • Quand j’parle à des amis ou collègues, quel est le ton que j’adopte (léger, sérieux, humoristique, bienveillant, inspirant, motivant, passionnant)?

Comme dans une recette, rectifie l’assaisonnement à la fin de ta rédaction.

Mais n’oublie pas que c’est la répétition qui va t’permettre de peaufiner ta recette.

5. Crée du contenu authentique avec une matrice de mantras

Pour avoir des pistes créatives pour ta création de contenu sur les médias sociaux, une matrice de mantras va te permettre de regrouper et de croiser tout les points mentionnés ci-dessous.

Premièrement prend la liste de tes valeurs, croyances, philosophies, etc.

Deuxièmement, prends cette liste de type de contenu :

  • Actionnable : Offre des directives claires pour accomplir une tâche ou atteindre un objectif.
  • Motivationnel : Inspire et encourage les lecteurs à agir ou à changer leur attitude.
  • Analytique : Fournis une analyse en profondeur d’un sujet ou d’un problème.
  • Contrariant : Défie les croyances ou les opinions habituelles.
  • Observation : Donne une perspective unique ou un aperçu d’un sujet.
  • Passé VS Présent : Compare et contraste les situations ou les idées d’hier et d’aujourd’hui.
  • Liste : Présente des informations sous forme de points ou de numéros pour faciliter la compréhension.

Choisis maintenant une de tes valeurs, croyances ou philosophies et croise là avec un type de contenu, par exemple :

Les études universitaires (et les diplômes) c’est optionnel si tu veux vivre à 100% de ta business en ligne.

Observation : Selon une étude menée par le Global Entrepreneurship Monitor, environ 33% des entrepreneurs dans le monde n’ont pas de diplôme universitaire. J’en suis justement la preuve, puisque j’ai seulement fait mes études en infographie et il me manquait un cours pour avoir mon diplôme. Donc, j’ai littéralement pu bâtir une business qui me générait plus de 10K/mois en profit net, en ayant seulement un diplôme de secondaire 5.

C’est un exemple rapide, mais tu comprends le principe.

Ça va t’permettre de générer des idées à l’infini tout en gardant ton identité de marque personnelle pour te distinguer.

Assaisonne au besoin avec ton style et tes couleurs authentiques.

L’ingrédient secret pour créer un personal branding

C’est bien beau tout ça, mais comment faire pour qu’la recette pogne, sans qu’ça colle dans l’fond? Le prochain défi psychologique est là.

Tu dois oser sortir de ta zone de confort.

La meilleure façon de le faire n’est pas de “fake it till you make it” mais plutôt, d’y aller comme un bébé solopreneur. Un pas à la fois.

Et recommencer 100 fois.

J’le répète. Recommencer (au moins) 100 fois.

Tu vas finir par trouver ta voix.

Si tu veux vivre à 100% de ta création de contenu, tu devras ultimement oser être toi-même en ligne.

Mais c’qui est beau là-dedans, c’est que tu pourras faire une pierre trois coups.

T’épanouir autant au niveau personnel que professionnel, tout en inspirant une communauté qui te ressemble.

Alors, go, va créer autant que tu l’peux et avant tout, reste toi-même.

Le monde n’a pas besoin que tu sois une autre copie conforme corporative.

Ils ont besoin de ton authenticité, de ta vulnérabilité et même de ton imperfection à travers tes communications.

On t’aime de même.

Alex

P.S. Mais là, Alex, j’ai besoin qu’on sente la notoriété dans mes propos, montrer ma vulnérabilité, c’est pas vargeux pour ça, non? Premièrement, on est plus en 2009, tes abonnés ont besoin d’authenticité et de transparence pour faire confiance à ta marque personnelle, ils ne veulent pas que tu sois un bloc de confiance / super héros parfait à tout point de vue.

P.P.S. Deuxièmement, la notoriété, ça se bâtit dans l’action, alors commence maintenant à bâtir quelque chose en ligne qui va démontrer concrètement que tu sais de quoi tu parles. Pas en théorie, mais pour vrai. La vraie notoriété se trouve là, dans l’action.

Et d’ici là, tu peux toujours documenter ta progression.

P.P.P.S. Ok, j’abuse des PS, mais j’ai une petite faveur à te demander. Si j’ai pu t’amener le moindrement de valeur avec mon infolettre Révolution Solopreneur, j’apprécierais énormément si tu peux me laisser un petit témoignage (ça prend juste 30 secondes).

Quand tu seras prêt, voici comment je peux t'aider :

MISSION MONÉTISATION : Plan d'action anti-échec de 30 jours pour enfin lancer ton offre en ligne, trouver des clients qualifiés et faire tes premiers revenus en ligne, en investissant seulement 1h par jour.

MINI-OFFRE MAGNÉTIQUE : Trouve instantanément ton idée de mini-produit numérique (ou mini-formation) “anti-échec” & crée ta phrase persuasive de mini-offre en ligne qui vend à tout coup, sans stratégie compliquée.

LANCEMENT FONDATEUR : En 7 jours, valide ton idée d'offre en ligne, trouve tes premiers clients & génère tes premiers revenus en ligne avant même de créer ton produit numérique.

MINI-PRODUIT EXPRESS : En 14 jours, crée ton mini-produit numérique (ou ta mini-formation) à bas prix qui te génère des revenus en ligne & qui remplit ta liste courriel d’acheteurs intéressés par ta prochaine offre.

LA MACHINE À CLIENTS : En quelques heures, transforme ton mini-produit en machine à clients qui vend ta prochaine offre pour toi 24/7, sur le pilote automatique.

LA TRIBU LIBERTÉ : Communauté web de solopreneurs ambitieux qui veulent augmenter leur liberté grâce à des revenus récurrents et prévisibles en ligne.